L’ agnelage

Janvier:

Notre troupeau de brebis est rentrée en bergerie le 20 novembre dernier. Depuis, vu les conditions climatiques, il n’est pratiquement pas ressorti et il est nourri exclusivement à l’intérieur avec des aliments produits sur l’exploitation. L’alimentation est constituée de  luzerne, ray-grass, brome, sainfoin en foin ou enrubanné (technique de conservation des fourrages humides, ce sont les grosses boules blanches que vous voyez autour des exploitations) ainsi que des céréales: orge et triticale produits sur l’exploitation. Nous alimentons les lots de brebis, constitués suivant leur période physiologique, deux fois par jour à l’auge ou au « tapis », mais à la main. Une partie du troupeau est alimentée en libre-service, c’est à dire que nous amenons les balles rondes ou rectangulaires d’un poids de 300kg à 600kg avec le tracteur directement dans des mangeoires spéciales.

 

Agneau agé de 24 heures

 

 

Le 10 janvier a commencé la mise bas. Suivant la région, en AOC Roquefort, les mises bas s’échelonnent de début novembre à fin avril. Sur le Causse du Larzac nous sommes en général plus tardif. La mise bas est une pointe de travail pour nous et il nous faut être présent à la bergerie 24h sur 24h à certaines périodes. Nous avons inséminé le 20 août dernier 410 brebis et 304 ont mis bas entre le 10 et 20 janvier, donnant naissance à environ 500 agneaux. Nous utilisons l’insémination artificielle pour garder les jeunes femelles qui serviront au renouvellement du troupeau. Le reste du troupeau est « lutté » en monte naturelle et les mises bas finiront fin avril début mai.

 

 

 

agneau 15 mn après la naissance

 

Les agneaux naissent naturellement et nous sommes là pour   vérifier que la présentation de l’agneau est bonne et que la mère  s’en occupe. Les brebis font 1 ou 2 agneaux rarement 3 et plus. Dans le cas de naissance multiple, nous « encastrons » la mère avec ses petits pour que celle-ci reconnaisse leur odeur, les sèche en les léchant et les laisse téter rapidement pour qu’ils ne prennent pas froid. Ils restent dans des « castres » individuels jusqu’à  ce qu’ils tètent tout seul.

 

brebis « encastrée » avec ses 2 agneaux

 

 

 

Bergerie le 19 janvier

 

 

Quelques heures après la naissance, les agneaux sont identifiés par deux médailles posées dans les oreilles. L’une de ces médailles contient, depuis cette année, une puce électronique obligatoire qui nous sert à la traçabilité. A terme, tout le troupeau en sera équipé. Les agneaux restent avec leurs mères pendant 1 mois. Après la naissance, nous constituons des lots homogènes de 60 à 100 brebis avec leurs agneaux, mais les brebis reconnaissent leurs progénitures. Les agneaux se nourrissent exclusivement du lait maternel, mais petit à petit ils sont mis en présence de foin, d’eau et d’aliment complet pour les apprendre à manger..

Téléphone
Classement

Nous sommes classés 3 étoiles par le Comité de Tourisme de l'Aveyron.

UNESCO
Notre exploitation est entièrement située dans la zone coeur classée par l'UNESCO au titre des paysages culturels et de l'agro-pastoralisme

Diaporama